Vous êtes ici: Home<Découvrir<Patrimoine

DECOUVERTE DU PATRIMOINE

Envie de découvrir Chièvres, suivez-nous. Nos visites guidées sont là pour ça ! Nous en proposons pour les groupes tout au long de l'année. L'Office du tourisme les organise sur demande. Pour plus d'infos, contactez notre guide: Emilie Nisolle au 068/64 59 61 ou via e.nisolle.otchievres@gmail.com

Téléchargez aussi notre carte du centre de Chièvres: Cliquez ici

 

Eglises et chapelles:

Fortifications:

 

Chapelle Notre-Dame de la Fontaine

Rue Notre-Dame de la Fontaine, Chièvres

La tradition rapporte qu'une statue miraculeuse de la Vierge était fixée sur un sureau au bord d'une fontaine.

Une chapelle y fut construite par Eva de Chièvres.

Elle fut un "sanctuaire à répit" où l'on présentait les enfants mort-nés dans l'espoir qu'un ultime souffle de vie permettrait de les baptiser.

Plusieurs fois démolie et rebâtie, la chapelle nous apparaît aujourd'hui dans le style néo-gothique en vogue dans les années 1890-1893.

Eglise Saint-Martin

Rue du Château à Chièvres

Monument classé le 9/11/1949.
Il existait un sanctuaire antérieur, attesté en 1108, dont nous n'avons pas conservé la trace. L'église était le siège d'un très vaste doyenné jusqu'en 1559.
Elle fut bâtie dans le deuxième tiers du XIVème siècle, sur un petit promontoire au bord de la Petite Hunelle, en arrière de la Tour de Gavre. Fort modifiée au XVIème siècle, elle conserva cependant son plan antérieur. Elle est un des plus beaux sanctuaires du gothique hennuyer. Les incendies et les bombardements lui firent de grands outrages qui nécessitèrent de coûteux travaux. Ainsi le clocher fut restauré en 1705 après le bombardement de 1684.
L'intérieur, dont l'ample espace est éclairé par de larges verrières, abrite de magnifiques pierres tombales, des fonts baptismaux et un lutrin du XVème siècle, une croix triomphale et du beau mobilier.

Chapelle Saint-Jean

Rue de la Chapelle, Chièvres

Harmonieux oratoire bâti au sud du bourg, à l'initiative d'Eva de Chièvres entre 1160 et 1170 en faveur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, plus tard de Malte.

Caractérisée par sa nef romane, prolongée par un choeur presque identique, la chapelle a connu bien des vicissitudes, notamment sa désaffectation et sa vente en 1797.

Elle fut ébranlée par les bombardements du champ d'aviation en 1944 et restaurée en 1958.
Sur la gauche, vous apercevez la terrée boisée du rempart sud et les fossés marécageux s'étendant entre le rempart et la petite Hunelle.

Outre quelques célébrations religieuses, la chapelle (monument classé depuis 1945), sert aussi de cadre à des manifestations artistiques et culturelles (feux de la Saint-Jean,...).

 

Chapelle de la Ladrerie

Rue d'Ath, Chièvres

Monument classé le 30/06/1953.
La lèpre fut un terrible fléau jusqu'au XVIIème siècle. Une léproserie fut établie hors les murs par Eva de Chièvres entre 1167 et 1181. Il n'en subsiste que la chapelle romane" de la Ladrerie ", comportant une nef sur plan rectangulaire de la fin du XIIème siècle prolongée d'un coeur romano-ogival du tout début du XIIIème siècle.
Encore en usage en 1588, elle fut abandonnée et l'on ne parla plus dès 1718 que de la " ferme de la Ladrerie ". Cette ferme et les champs environnants étaient repris en 1844 à l'Atlas des Chemins Vicinaux sous la propriété de " l'hospice de Chièvres " ancienne appellation de l'actuel CPAS.

Please reload

La Tour de Gavre et les remparts

Située près de l'église St Martin

Monument classé le 12/11/1954 dominant le site des remparts en voie de classement.

Elle est percée de trois canonnières destinées à recevoir la petite artillerie de défense. Elle s'élève sur quatre niveaux, un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage et un comble. L'étroite salle du rez est dotée d'une cheminée. A l'étage, des baies sont percées pour le guetteur. L'enceinte bâtie à cet endroit sur un promontoire est renforcée à sa base par un fossé représenté sur une gouache de l'Album de Croy.

Please reload

Patrimoine civil:

 

Ferme Calbreucq

Rue Auguste Criquelion

Ferme typique sur plan rectangulaire des XVIIème et XVIIIème siècles où s'articulent la grange, les écuries, les étables et la demeure dominée par un colombier. Elle est actuellement utilisée comme manège par La Manade.
 

La Grand-Place et le château d'Egmont

L'étendue considérable de la Grand'place témoigne de l'espoir de développement de la Ville lors de sa formation au XIVème siècle. Son destin n'allait pas le confirmer. L'hôtel de ville  achevé en 1783 est un édifice de style Louis XVI, dont la façade d'abord enduite a été cimentée. De ses cinq travées celle du centre est surmontée d'un fronton, d'une horloge et d'un clocheton.

 

En 1560, le seigneur de Chièvres, Charles de Croÿ, souhaite installer sa demeure sur la place. Le château d'Egmont du XVIe siècle (monument classé depuis le 31 juin 1945), dispose d'une extension de l'édifice datée de 1700.  Le corps principal du bâtiment s'ouvre sur la place. A l'arrière, l'aile perpendiculaire est contemporaine. Transformée, elle conserve une galerie d'étage ouverte. A l'origine, elle était rythmée par 4 colonnettes de style gothique hennuyer. 

 

Please reload

Patrimoine militaire:

 

Hunter

Rond-point, entrée de Chièvres

Le "Hunter" est rentré à la maison!

 

Théâtre de nombreux accidents de circulation très graves, le carrefour de la «Chasse Royale», après plusieurs études réalisées et analysées par les services de la sécurité routière, a bénéficié d’un lifting complet. L'installation d'un rond-point assure maintenant  une excellente sécurité routière et engendre une bonne fluidité de circulation.

 

Ce dernier une fois  construit, plusieurs idées germent dans les esprits des responsables communaux de Brugelette et de Chièvres quant à la représentation de l’identification ou de l’empreinte paysagère de l’endroit.
 

Autant les responsables Brugelettois souhaitaient un emblème représentant l’industrie sucrière, hélas aujourd’hui disparue, autant les responsables Chièvrois, avec le bourgmestre Jean-Pierre DAUBY, espéraient y voir «atterrir un avion».

 

Et voici….avec la collaboration des anciens du 7ème Wing, du Musée Royal Militaire, de l’Historical Center de Beauvechain, le M.E.T. et la Ville de Chièvres, que ce projet voit le jour après presque 10 ans de patience, mais surtout de volonté.

 

Après l’approbation du projet par Monsieur DAERDEN, Ministre du Budget, des Finances, de l’Equipement et des Transports de la Région Wallonne, une convention a été signée entre la Force Aérienne Belge, l’administration du M.E.T. et la Ville de Chièvres.

 

Cet appareil, nommé le Hunter, était piloté par le Colonel Bob Corbeel.

 

Avions mythiques de l’histoire de la Base Aérienne de Chièvres, ce sont ces Hunters qui, de juin 1956 à septembre 1963,  ont fendu le ciel de notre bonne ville.

 

Bon nombre d’entre nous se souviennent avec une certaine nostalgie de cette incomparable escadrille acrobatique des  «Diables Rouges».

 

Le symbole à cette entrée de la Ville marque à jamais la fierté de son passé.

Please reload

 

Retrouvez-nous sur:

Packages

Brochures

© 2019 by OTC. Webmaster: Morgane Bonge

Président: Frédéric Jonckers

Office du tourisme de Chièvres

Tél.: 068/64 59 61

 

Grand-Place, 30

7950 Chièvres

Nos partenaires:

asbl-mt-466x308.jpg
wallonie_v.jpg